Le conteur Jérôme Bérubé représentera le Québec aux Jeux de la Francophonie en Côte d’Ivoire

Le Conseil des arts et des lettres du Québec a sélectionné Jérome Bérubé dans la discipline du conte pour représenter l’excellence artistique québécoise aux Jeux de la Francophonie, qui se tiennent tous les quatre ans et dont la prochaine édition se réalisera du 21 au 30 juillet 2017 à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

Originaire de Baie-Comeau, Jérome Bérubé écrit et conte depuis 2008. Exilé de la Côte-Nord, il habite maintenant le quartier Rosemont, à Montréal, où il crée dans un étirement entre son territoire forestier originel et son écosystème urbain d’adoption. L’œuvre présentée aux Jeux de la Francophonie, Sauf la Princesse, est une réécriture moderne et mythifiée de La Belle au bois dormant dans laquelle le conteur se demande pourquoi un baiser peut dénouer l’histoire, et ce qui arriverait si ce baiser ne venait jamais.

Source : Infolettre du CALQ

Jérome Bérubé

ConteurFormateur
Descriptif: 
Conteur lumineux, Jérome Bérubé a un cerveau comparable à une encyclopédie trouée : les connaissances s’y connectent de façon absurde et inattendue. Écouter ses histoires donne l'impression de se verser des bonbons pétillants sur la matière grise. Jérôme crée des mythes pour notre monde de science, des contes qui questionnent ce que nous sommes, des menteries qui déclenchent le rire et la réflexion. Originaire de Baie-Comeau sur la Côte-Nord, ses contes ont voyagé de Natashquan aux Îles-de-la-Madeleine en passant par Montréal, Trois-Pistoles et Québec. Chaussé de son territoire, Jérôme a collaboré à de nombreux projets interdisciplinaires impliquant des artistes en arts visuels, des clowns, des musiciens classiques et rock ainsi que des danseurs contemporains. Son spectacle «l’Imaginite: Contes absurdes et sensés» lui a valu le Prix à la création en région pour la Côte-Nord, du CALQ en 2013, le prix Relève artistique 2011 du Conseil de la Culture Côte-Nord ainsi que la première place au concours J’te fait une scène en 2009 du Centre des arts de Baie-Comeau. Il est également membre de La Dérive, un collectif d’artistes en art actuel spécialisé dans l’art relationnel.
21 juin 2017