Colloque du RCQ 2016

 
 
 
LES 26 ET 27 NOVEMBRE 2016, À l'UQÀM (MONTRÉAL)
 
 
L’écosystème du milieu du conte est encore jeune. Des secteurs comme la diffusion se développent depuis deux décennies tandis que d’autres peinent encore à émerger. Mais notre force dépend de la diversité des espaces que nous investissons. Autour de la thématique des territoires à explorer, nous vous proposons une plongée dans deux champs de recherche qui auront un impact certain sur notre milieu dans les prochaines années. 
 
Faisons honneur à nos hôtes : cette année, c’est un centre de recherche, le CRILCQ, qui accueillera le Colloque dans une magnifique salle de l’UQÀM. Ce partenariat nous permettra de faire le point sur la recherche universitaire en conte depuis son renouveau. Un domaine qui en est à ses premiers balbutiements au Québec.
 
Les nouveaux territoires du conte ne sont pas que théoriques. Nos façons de faire et de nous structurer doivent aussi faire l’objet d’une recherche constante pour nous permettre de nous adapter. Nous avons mis en marche en 2015 une vaste mobilisation du milieu à travers dix comités consultatifs. Leur message est clair : il est plus qu’urgent de transformer nos pratiques et de chercher celles qui répondent aux réalités actuelles de notre secteur.
 
 
RÉSUMÉ DE LA PROGRAMMATION
 
_ SAMEDI 26 novembre
 
9h à 12h : Concertation sur de nouveaux modèles pour les conteurs et les organismes
 
L'écosystème dans lequel évoluent les conteurs d’aujourd’hui n’a pas beaucoup changé depuis 25 ans. Le conteur est encore et toujours l’unique responsable de la production de ses spectacles et de la gestion de l’ensemble de sa carrière. Pourtant, d’autres modèles existent. Il est plus que temps de revoir notre façon de faire. Notre milieu a acquis la maturité pour inventer son propre modèle. C’est en se rassemblant que nous défricherons collectivement ces nouveaux territoires.
 
13h30 : La recherche sur le conte depuis son renouveau 
 
Le conte souffre d’un déficit au sein de la recherche universitaire. Alors qu’il est généralement négligé par les diverses disciplines pouvant s’y intéresser, il ne dispose pas encore d’une véritable approche multidisciplinaire qui permettrait de l’appréhender dans sa globalité, c’est-à-dire comme un objet propre et autonome dont on tente de déceler la singularité au cœur de pratiques diversifiées. Nous regrouperons donc quatre professeurs qui présenteront leur projets de recherche et avec qui nous discuterons de la place que pourrait prendre le conte aux études supérieures.
 
_ Christian-Marie Pons
« Formation du conte; formation au conte »
 
_ Camille Deslauriers
« De l’idée au spectacle : étude des processus créateurs de deux conteurs québécois contemporains » (en collaboration avec Jean-Sébastien Dubé et Marise Belletête)
 
_ Myriame Martineau
« État des lieux des pratiques contemporaines du conte au Québec : tradition renouvelée ou oralité performée pour une scène de conte »
 
_ Luc Bonenfant
« Gestes et politique de l’oralité: 'inventer le commun’ »
 
Soirée - 19h30 : Monsieur le conte, un vieil art sémillant  
 
Hommage à Christian-Marie Pons – chercheur de la première heure du renouveau du conte au Québec.
 
Ce soir-là, Christian-Marie Pons invite Jocelyn Bérubé à conter. Et à nous raconter son prodige à mûrir en quelques semaines récit de vie en légende forte comme mythe séculaire; comment, tricotant l'actuel et le nouveau, il nous tisse un conte à peine frais peint qu'on croirait pourtant plus vieux que les premières écritures. De quelle jouvence, ce vieil art contant s'abreuve pour semer encore, vigoureux et réjoui, semences à tous vents, même ceux de la modernité cathodique et sans fil? Pons, il aimerait savoir. Peut-être ce soir-là.
 
_ DIMANCHE 27 novembre
 
9h30 à 12h : AGA du RCQ
 
Avec toute la réflexion en cours sur les nouveaux modèles en conte, c’est le temps de se doter au RCQ d’un C.A. fort et visionnaire; 5 postes seront donc en élection.  L’AGA 2016 sera aussi l’occasion de faire connaître le travail des comités du RCQ qui mènent différents chantiers et des 70 personnes qui y sont impliquées. 
 
 
INFOS PRATIQUES
 
Les activités en journée ont lieu au local PK-1140 au Pavillon Kennedy de l'UQAM, 201 Avenue du Président-Kennedy à Montréal.
 
Le spectacle du samedi soir est présenté à La Cenne, 7755, boulevard Saint-Laurent à Montréal. 
 
RSVP À communication@conte.quebec OU AU (514) 564-5650
 
Coût: les activités en journée sont gratuites. L'entrée au spectacle du soir est de 10$. 
 
Repas : le dîner sera offert le samedi.
 
Déplacement : si vous nécessitez ou désirez offrir du covoiturage, s.v.p. nous le mentionner!
 
Hébergement : n'hésitez pas à nous contacter si vous êtes à la recherche d'hébergement, ou si vous désirez accueillir chez vous des participants de l'extérieur!
 
 
LES INTERVENANTS et INVITÉS DU COLLOQUE
 
 
Jocelyn Bérubé
Jocelyn Bérubé a fait le tour du monde avec sa voix, son violon et ses légendes inventées ou sublimées, propres à ce coin d’Amérique du Nord qu’est le Québec. Depuis trente ans, il incarne l’art du conte dans ce qu’il a de plus brut, de plus authentique. Sa matière, c’est la parole et tout ce qu’elle véhicule d’histoires populaires. Alors, il la travaille passionnément, patiemment, jusqu’à ce qu’elle devienne belle, poétique, rassembleuse et porteuse de rêves universels.
 
 
Luc Bonenfant 
Luc Bonenfant est professeur au Département d’études littéraires de l’Université du Québec à Montréal. Ses travaux portent principalement sur l’histoire et l’esthétique des formes poétiques dans les littératures française (XIXe siècle) et québécoise (XIXe-XXIesiècles). Il a notamment publié Passages de la prose, Poésie dévoyée. Loranger "contre Mallarmé" (2014) et Les Avatars romantiques du genre (2002).
 
 
Camille Deslauriers 
Camille Deslauriers est titulaire d'un doctorat en études françaises. Pendant neuf ans, elle a enseigné la littérature à l'Université de Sherbrooke, à titre de chargée de cours. Depuis juin 2011, elle est professeure régulière à l'Université du Québec à Rimouski. Depuis 1991, elle a aussi animé de nombreux ateliers d’écriture offerts à des publics très diversifiés. Elle a publié Femme-Boa (Éditions L’instant même, 2005), Dans toute université, une école veille (Éditions du CRP, 2004) et Eaux troubles (Éditions L’instant même, 2011).
 
 
Myriame Martineau 
Conteuse et écrivaine, Myriame Martineau a flâné sur plusieurs continents à la recherche de ce métissage des cultures et des rêves de l’humanité. Elle en a ramené des sons et des images uniques qu’elle partage avec passion depuis 20 ans. Elle a promené son sac à histoires, du Canada en France, en passant par le Bénin, l’Espagne, l’Allemagne, les États-Unis, le Brésil, etc. Elle a fondé et dirigé de 2002 à 2007 un festival de conte en Acadie (la NICA) et, de 2006 à 2012, la Maison internationale du conte à Montréal. Elle enseigne depuis 2013 la sociologie de la culture et de l’oralité ainsi que la pratique du conte à l’UQAM. Elle est vice-présidente de DAM (Diversité artistique Montréal). 
 
 
Christian-Marie Pons
Christian-Marie Pons est professeur titulaire et chercheur en Communication à l’Université Sherbrooke (Québec). Depuis plus de dix ans, il observe et interroge la parole conteuse et ceux qui la disent en animant tables rondes et ateliers de réflexion. Il a publié Les jours sont contés, portraits de conteurs (2002) et Contemporain, le conte? (2001) aux éditions Planète rebelle, dont il dirige la collection Regards. Il est aussi membre du comité de rédaction de La Grande Oreille, la revue des arts de la parole (Paris). Il produit et publie régulièrement articles et entretiens à propos du conte.
 
 
 
 
 
20 sep 2016