7e résidence de création du RCQ : bouillonnement d’idées à Saint-Élie-de-Caxton

Crédit photo : Danaë Ouellet

 

Me voilà, après une semaine de résidence à Saint-Élie-de-Caxton.

Arriver, être accueilli magnifiquement, trouver mes repères géographiques, m’installer, découvrir, rencontrer (en respectant bien sûr les consignes). Tout ça pour me lancer dans un processus créatif.

Je suis ici pour travailler à l’écriture d’un nouveau spectacle qui s’appelle Comme une main tendue. Je collectionne les mitaines et les gants perdus depuis 25 ans. Chaque fois que je trouve une mitaine, je me dis qu’il y a une histoire qui s’y cache et qu’elle est une main tendue vers une rencontre, un partage.

Je vais vous dire que le temps file à toute vitesse. Ce n’est pas évident d’établir des contacts en devant éviter les contacts... On doit oublier les événements publics, mais heureusement, on peut placoter sur le coin des rues ! J’ai installé une corde à linge remplie de mitaines orphelines et colorées sur mon balcon. Et en bon facteur que je suis, j’ai livré une lettre manuscrite qui explique ce que je fais ici et invitant les gens à me contacter. Espérant que le courrier porte fruits…

Et je m’aperçois qu’en attendant, il y a déjà, dans l’énergie de ce village, des étincelles qui alimentent le feu de mes idées qui bouillonnent comme l’eau d’érable se transformant en sirop !

Après une semaine j’en suis là… au bouillonnement des idées. La récolte semble prometteuse !

Pierre Labrèche

 


La résidence de création pour conteurs et conteuses du Regroupement du conte au Québec (RCQ), qui devait se dérouler en avril 2020 et avait dû être reportée en raison des restrictions liées à la crise sanitaire de la COVID-19, se déroule à Saint-Élie-de-Caxton pour une 7e année durant tout le mois d'avril. Elle amène cette fois-ci un conteur de l’Abitibi, Pierre Labrèche, qui vient travailler à l'écriture de son prochain spectacle intitulé Comme une main tendue. Grâce au partenariat renouvelé pour une septième année avec le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) et son appui financier, et avec le conteur Fred Pellerin qui offre l’espace de création, le RCQ offre un modèle de résidence qui donne aux conteurs et conteuses les moyens financiers et professionnels de créer. Il s’agit d’un chaînon essentiel pour l'émergence de nouveaux spectacles en conte.

Plus de détails

Pierre Labrèche

Pierre Labrèche conteur
Conteur
Descriptif: 
Je suis facteur de contes. Pendant un grand bout de temps, j’ai eu un pied dans mes bottines de facteur et l’autre dans mes souliers de conteur. Ou peut-être était-ce l’inverse? En tout cas, je suis devenu « homme de lettres... » C’est en 2003, dans mon Abitibi natale, que j’ai chaussé pour la première fois mes souliers de conteur. Les histoires que je raconte sont des oeuvres originales. Je puise aussi parfois dans le répertoire traditionnel et le patrimoine universel pour y tirer des contes que je transforme au gré de mon imaginaire... Depuis de nombreuses années, j'emmène les gens avec moi, sur des chemins de travers. Je prends plaisir à transporter mon sac d’histoires tant au Québec, qu’en France.
Pierre Labrèche conteur
08 avr 2021